juil 2021

L'intelligence énergétique du bâtiment

Tout savoir sur l'intelligence énergétique du bâtiment et comment entamer des démarches de réduction d'énergie. Parmi toutes les terminologies désignant la maîtrise des énergies, l’intelligence énergétique est sans doute la plus large et la plus complète.

batiment

Définition de l'intelligence énergétique

L’intelligence énergétique regroupe l’ensemble des solutions technologiques et humaines permettant d'atteindre la performance énergétique, appelée aussi efficacité énergétique. Le management énergétique est, quant à lui, une brique essentielle de l'intelligence énergétique, tout comme le management du confort.

Demain, il s’agira en effet de parler de Comfort Manager. Alors comment interpréter l’intelligence énergétique dans les bâtiments et ainsi répondre à la réglementation et, plus largement, à l’urgence climatique ?

Parmi toutes les terminologies désignant la maîtrise des énergies, l’intelligence énergétique est sans doute la plus large et la plus complète.

En effet, lorsque l’on parle de management de l’énergie, on se focalise principalement sur la maîtrise de l’énergie. En choisissant le prisme de l’intelligence énergétique, les entreprises et les collectivités veillent à la cohérence de certains choix, en conciliant économie d’énergie et confort de l’occupant.

Qu’est-ce que l’intelligence énergétique dans la bâtiment ?

L’intelligence face aux dépenses énergétiques provient d’abord du bon sens et de l’urgence climatique. Mais s’il suffisait de n’avoir que du bon sens pour réguler sa consommation énergétique, celle-ci aurait déjà bien baissé.

Pour y parvenir véritablement, il faut  ajouter un accompagnement et des outils numériques conçus pour les bâtiments, de sorte à :

  • déterminer les points faibles d’une installation ;
  • améliorer la performance énergétique globale ;
  • faire baisser la facture et ainsi réduire les coûts ;
  • garantir un certain niveau de confort dans le bâtiment.

 

Réussir à mettre en place une intelligence énergétique au cœur de ses activités et de ses bâtiments demande d’établir en priorité un diagnostic de la situation. Cela passe notamment par un audit obligatoire pour les grandes entreprises, ou par une démarche volontaire, comme avec la norme ISO 50001, une certification possible dans toutes les structures.

Cela passe également par la mise en place de solutions personnalisées, à la fois humaines et technologiques, l’efficacité énergétique étant l’objectif principal de ces deux démarches consécutives.

Le côté humain de l’intelligence énergétique

L’intelligence énergétique demande que chaque personne utilisant les énergies du bâtiment s’implique dans de nouvelles actions. Il peut être tentant de tout déléguer aux ordinateurs, mais l’humain doit garder la main, tout en étant aidé par le numérique pour opérer de nouveaux choix.

La conduite du changement passe aussi par la consommation énergétique

 

Dans une entreprise, la conduite du changement est toujours un défi. Mais si celle-ci est accompagnée, qu’elle repose sur des bases solides et qu’elle implique toutes les parties prenantes, elle réussit. Pour l’intelligence énergétique, le challenge est le même : il faut être en mesure d’impliquer tous les collaborateurs d’un bâtiment dans un même objectif de baisse de la consommation d’énergie et cela, tout en conservant le confort d’utilisation. Cette démarche entre ainsi dans une stratégie RSE cohérente.

 

Impliquer toutes les parties prenantes

Choisir une solution de management énergétique nécessite un accompagnement humain. Celui-ci se fait par exemple à travers des Energy managers qui mettent en place une solution intégrant tous les acteurs. Cela se traduit au quotidien par des actions à la fois gratifiantes et informatives donnant à tous la possibilité d’avancer vers le même but.

Ces actions se concrétisent notamment par des défis éco-gestes regroupant les collaborateurs dans une compétition ludique et constructive, ou grâce à un affichage ouvert à tous en ligne indiquant la consommation énergétique, les baisses et les hausses. Il est ainsi possible d’intégrer tout le monde et de générer une émulation positive sur un sujet fondamental.

Cette démarche implique aussi de mesurer le confort des occupants du bâtiment, lequel ne passe pas seulement par le niveau de temperature (chauffage ou la climatisation selon les saisons), mais aussi par la qualité de l’air intérieur, le taux de CO2 ou encore l’hygrométrie.

 

ladefense

Les aspects numériques de l’intelligence énergétique

L’intelligence énergétique est aussi celle du numérique grâce aux algorithmes, aux objets connectés, à l’intelligence artificielle, et aux plateformes web de suivi énergétique. Pour qu’ils soient efficaces, encore faut-il choisir les bons outils et les bons partenaires, ceux qui vous fourniront une solution sur mesure avec des applications spécifiques.

 

Les capteurs IoT, pour quels usages ?

Les capteurs IoT,  aussi appelés objets connectés, sont à la base du management énergétique. Ils permettent en priorité de contrôler la consommation d’électricité et  d'eau. Ils ont aussi pour faculté de détecter les pannes et les postes de gaspillage, tout comme ils sont capables d’anticiper, et ainsi de faire partie d’un processus de maintenance prédictive.

 

L’intelligence artificielle et les algorithmes au service de l’intelligence énergétique

Ces capteurs récoltent des données en continu qui, intégrées à l’intelligence artificielle, sont traitées par les algorithmes. Ceux-ci sont alors capables de répondre au besoin de confort des occupants, tout en limitant la consommation d’énergie. Ainsi, en fonction des résultats obtenus chaque jour, l’intelligence artificielle optimise  la consommation d’énergie et propose en parallèle une solution confortable aux utilisateurs.

 

Une plateforme de suivi énergétique pour visualiser l’intelligence énergétique

Avec un tableau de bord en cloud, disponible sur tous leurs terminaux, les responsables de l’énergie et les dirigeants ont accès à tous les postes d'énergie.

Ils peuvent dès lors retrouver de très nombreux indicateurs clés précis sur la consommation, les postes de gaspillage éventuels, les pannes, et obtenir des pistes d'amélioration concrètes. Il leur est également possible de télécharger des reportings et de récolter suffisamment d’informations afin de les transmettre à leurs équipes pour la conduite du changement.

Ces reportings sont à la fois utiles dans la démarche RSE d'une entreprise, ainsi que pour l’audit obligatoire des grands groupes ou encore pour réaliser des économies substantielles et entamer les démarches vers la certification ISO 50001.

Quels que soient vos objectifs -RSE, audit, budgétaire, ISO 50001-, Datanumia vous accompagne dans une démarche d’intelligence énergétique répondant parfaitement à vos obligations. Acteur phare du management de l’énergie dans les entreprises et les collectivités, nous travaillons chaque jour à intégrer des solutions qui ont un effet immédiat et à long terme sur la consommation et les factures de nos clients.

Dernières actualités

batiments

Guide sur la transition énergétique

La transition énergétique (ou écologique) est un terme généraliste dont on ne sait pas s'il est déjà concret ou non. Elle a pourtant bel et bien comme...
iBoard

Tout savoir sur l'iBoard

Datanumia, spécialiste de la performance énergétique auprès des entreprises et des collectivités, a mis au point l’iBoard pour simplifier l’analyse de...
energy 2

Les principales sources d'économies d'én...

Dans les bâtiments, utilisés par des entreprises ou des collectivités, les sources d'économies d'énergie dépendent avant tout de leur fonctionnement. ...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: