nov 2023

Le bilan carbone d'un Français en 2023

Le changement climatique est un enjeu majeur qui préoccupe de plus en plus les individus, les entreprises et les gouvernements à travers le monde. En France, des initiatives sont déployées afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) comme la Loi Climat et Résilience du 22 août 2021 qui vise à réduire les émissions de GES de 40% d'ici 2030 dans le but de lutter contre le changement climatique. Cet article se propose d'analyser le bilan carbone d'un individu français en 2023.

Image illustrant une mère et son enfant

Le Bilan carbone des Français en Chiffres

Le bilan carbone d'un individu ou d'une entité est calculé en évaluant les émissions de GES associées à l'ensemble de ses activités. Cela inclut les émissions directes, comme celles issues des combustibles fossiles brûlés, et les émissions indirectes, associées à la consommation d'électricité, de biens et de services. En 2022, l'empreinte carbone moyenne d'un Français était estimée à 9,2 tonnes de CO2 par personne, marquant une baisse de 19 % par rapport à 1995. Toutefois, en 2022, l'empreinte carbone totale de la France a augmenté de 8 % par rapport à 2021, atteignant 623 Mt CO2 éq, se rapprochant ainsi des niveaux observés en 2019 avant la pandémie de Covid-19​.



Comparativement, un individu aux États-Unis a une empreinte carbone de 16,2 tonnes, en Allemagne de 9,1 tonnes et pour le cas des pays moins industrialisés comme Haïti et Madagascar 0,3 et 0,2 tonnes, ce qui est nettement inférieur à la moyenne française et mondiale (4.8t)

Image illustrant les chiffres clés du bilan carbone

Répartition des Émissions par Secteur de Consommation

Les émissions de GES d'un Français se répartissent majoritairement entre quatre postes de consommation principaux : les déplacements (32 %, principalement dus à l'utilisation individuelle de la voiture), l'habitat (22 %, impacté par l'énergie de chauffage fossile), l'alimentation (21 %, notamment la consommation de viande rouge) et la consommation de biens et de services (20 %, avec une surconsommation d'appareils IT et de vêtements).

À noter également que les émissions importées étaient prépondérantes pour le poste équipements (82 %) et pour les services marchands (62 %), soulignant ainsi l'impact significatif des choix de consommation sur le bilan carbone individuel. Bien que les données pour 2023 ne soient pas encore accessibles, les tendances observées les années précédentes peuvent donner une idée de ce que l'on peut anticiper.

Datanumia vous aide à gérer votre consommation donc votre empreinte carbone

L'analyse du bilan carbone d'un Français offre un aperçu précieux de la répartition des émissions et des efforts nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques nationaux et internationaux. La transition vers une économie bas carbone nécessitera une prise de conscience collective et des actions concrètes à tous les niveaux de la société.

Dans ce cadre, Datanumia, avec sa plateforme "Home", se positionne comme un partenaire privilégié pour accompagner les foyers dans la maîtrise de leur consommation énergétique et la réduction de leur empreinte carbone. La plateforme "Home" offre un tableau de bord intuitif permettant aux utilisateurs de suivre et d'optimiser leur consommation d'énergie, contribuant ainsi activement à la réduction des émissions de CO2.

Dernières actualités

VAIV

Décret tertiaire : l’arrêté valeurs abso...

Le 20 février 2024, l'arrêté valeurs absolues IV a été promulgué, marquant une étape supplémentaire dans la réglementation visant à réduire la consomm...
image de PV

Power Purchase Agreement (PPA) : décrypt...

Le développement des énergies renouvelables doit nous permettre d’atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre prévus dans le cadre de...
UK vs FR

France vs Royaume-Uni : focus sur les sp...

Le secteur de l'énergie est un enjeu stratégique pour tous les pays. Si les défis environnementaux, sociétaux et géopolitiques sont souvent communs, c...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: