oct 2023

Comparatif secteur de l’énergie du marché français versus marché allemand

Le secteur de l'énergie est un des piliers de l'économie européenne. Dans cet article, nous le comparons dans deux des économies les plus influentes en Europe, la France et l'Allemagne. Pour ce faire, nous expliquerons comment les différences structurelles, stratégiques et démographiques entre ces deux pays conditionnent leur paysage énergétique. Nous aborderons également la façon dont ces puissances qui partagent les mêmes enjeux énergétiques et environnementaux y font face avec des solutions différentes. Enfin, nous dresserons un panorama des principales entreprises du secteur.

Image illustrant des drapeaux français et allemand

Fonctionnement du secteur de l'énergie en France et en Allemagne : Des différences structurelles profondes

La dynamique des marchés

Le marché de l'énergie français est historiquement caractérisé par une forte réglementation de la fin de la seconde guerre mondiale au début des années 2000. Le marché est nationalisé et les tarifs encadrés et contrôlés par l'État. Le marché de l'énergie se libéralise progressivement à partir de 2004 sous l'impulsion de l'Europe.

L'Allemagne a entrepris une libéralisation plus précoce du marché de l'énergie, avec une ouverture à la concurrence dès les années 1990. Le marché y est plus compétitif, avec de nombreux fournisseurs opérant sur le territoire.

 

Des choix de ressources principales distincts

France :

Le nucléaire est la source majeure de production d'électricité française. Environ 40 % de la production électrique totale provient de centrales nucléaires. Les importations de pétrole représentent la seconde source d'énergie primaire. Les énergies renouvelables ont cependant gagné du terrain, représentant 26% de la production d'énergie primaire en 2022, positionnant le renouvelable comme la quatrième source de production d'énergie dans le pays, avec des projections de croissance substantielle dans les années à venir


 

Allemagne :

Historiquement alimentée par le charbon, l'Allemagne a progressivement diversifié son mix énergétique. La sortie du nucléaire, initiée après les élections de 1998 et accélérée post-Fukushima, s'est achevée en 2022. Parallèlement, dès les années 1990, l'engagement envers les énergies renouvelables s'est renforcé, atteignant 44,4% de la production totale en 2022. Les trois derniers réacteurs nucléaires ont été fermés en avril 2023, soulignant l'orientation du pays vers des sources d'énergie plus durables.

Les politiques de régulation

Les organes de régulation

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) veille sur la régulation du marché français. Le prix de l'électricité et du gaz sont fixés par le gouvernement sur la base de ses propositions.

Le Ministère Fédéral de l'Économie de l'Energie et l'Agence Fédérale des Réseaux sont les principaux régulateurs du marché allemand.

 

Les évolutions récentes du secteur

Avec la demande liée à la reprise post-COVID, une crise énergétique a débuté en 2020, exacerbée en 2022 par la guerre en Ukraine. En France, la maintenance prévue des centrales nucléaires, bien que retardée par la crise sanitaire, a nécessité des arrêts temporaires de réacteurs, affectant la disponibilité de l'énergie nucléaire.

Face à cette situation, la France a étendu ou redémarré certaines de ses centrales à charbon pour répondre aux besoins énergétiques, notamment pendant l'hiver 2022. Cette crise a catalysé la diversification du mix énergétique des deux pays, augmentant ainsi la part des énergies renouvelables dans leurs bilans énergétiques.

 

Population et consommation d'énergie

L'Allemagne est le pays le plus peuplé de l'Union européenne avec environ 83 millions d'habitants. Elle fait face au défi démographique du vieillissement de la population. La France, un des pays les plus peuplés d'Europe, compte environ 68 millions d'habitants. Sa croissance démographique est relativement stable. Avec leurs populations importantes, ces deux pays représentent à eux seuls 40% de la consommation d'électricité en Europe. L'électricité consommée par habitant y est légèrement plus élevée que la consommation moyenne sur le territoire européen. La consommation d'énergie est plus élevée en Allemagne qu'en France, aussi bien en totalité que rapportée au nombre d'habitants.

Enjeu du secteur de l'énergie : L'ère des défis énergétiques et environnementaux

Transition énergétique et réduction des émissions de CO2



Le secteur de l'énergie est intrinsèquement lié à diverses questions environnementales, notamment les émissions de gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique. La transition énergétique, visant à évoluer vers un mix énergétique décarboné, est cruciale pour l'avenir. Elle signifie un déplacement progressif des sources d'énergie polluantes vers des alternatives plus propres et durables.

France et Allemagne évoluent vers des systèmes énergétiques décarbonés pour atteindre leurs objectifs de réduction de gaz à effet de serre, avec des approches distinctes : La France produit une énergie faiblement carbonée grâce au nucléaire, ce qui limite ses émissions de gaz à effet de serre. Elle diversifie son mix de production électrique pour réduire sa dépendance au nucléaire et augmenter les énergies renouvelables.

image illustrant éoliennes

L'Allemagne a mis fin à son programme nucléaire en avril 2023. Malgré des avancées dans l'augmentation de la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique, le pays se tourne également vers le charbon, une source d'énergie à haute émission de CO2. De plus, l'Allemagne dépend des importations d'énergie, y compris de l'électricité nucléaire française, ce qui met en lumière une complexité supplémentaire dans son parcours de transition énergétique.

 

La dépendance aux importations d'énergie

Les répercussions du conflit ukrainien sur les coûts de l'énergie ont mis en lumière la nécessité pour les pays de diversifier leurs fournisseurs d'énergie. La crise a incité la France et l'Allemagne à se tourner vers d'autres fournisseurs comme les États-Unis et la Norvège. En particulier, l'Allemagne a été confrontée à des questions plus pressantes concernant les gazoducs Nord Stream. Bien que le Nord Stream 2, un projet de 11 milliards de dollars destiné à doubler l'approvisionnement direct en gaz russe vers l'Allemagne, ait été achevé en septembre, il a été mis en pause en raison de la crise ukrainienne, exacerbant ainsi la crise énergétique en Europe. En réponse, l'Allemagne a suspendu le projet Nord Stream 2, et la France a augmenté ses exportations de gaz vers l'Allemagne pour compenser les pénuries. Ces mesures visent à réduire la dépendance de l'Europe envers les fournisseurs d'énergie uniques et à atténuer les fluctuations des prix internationaux de l'énergie.

 

Équilibre Social et Transition Énergétique : les défis et Implications



Le secteur de l'énergie constitue un segment vital de l'économie tant en France qu'en Allemagne, générant des emplois dans divers domaines, de la production d'énergie à la distribution. Les ambitions de transition énergétique dans ces pays requièrent des investissements conséquents dans de nouvelles infrastructures et technologies. Par exemple, l'Allemagne a récemment investi 200 milliards d'euros dans le secteur de l'énergie, bien que cet investissement ait été critiqué par la Commission.

En outre, l'Allemagne a alloué 7 milliards d'euros de son plan de relance pour développer la recherche, les infrastructures, et les conditions-cadre nécessaires pour l'hydrogène, portant son investissement total à 9 milliards d'euros pour ce segment. Sur le plan politique, l'orientation du mix énergétique est cruciale. L'Allemagne, par exemple, vise à atteindre 80 % d'énergies renouvelables d'ici 2030, ce qui oriente directement les investissements vers les énergies renouvelables et les technologies associées Sur le plan social, l'accès à l'énergie est essentiel pour le bien-être et la stabilité des populations. Les politiques énergétiques doivent veiller à ce que l'énergie soit abordable et distribuée pour tous. Dans le même temps, les projets énergétiques, tels que les parcs éoliens ou les barrages, suscitent des controverses et des débats locaux quant à leurs impacts sur les terres et les modes de vie traditionnels. Les oppositions à l'extension de la mine de charbon de Lüzerath en sont un exemple.

Les grands acteurs du secteur de l'énergie en France et en Allemagne

EDF (Électricité de France) est le leader incontesté du marché de l'électricité français, mais sa part a été réduite avec l'ouverture à la concurrence. Engie est l'autre grande entreprise française qui opère dans les domaines du gaz naturel, de l'électricité et des services énergétiques. Les entreprises nationales ont créé leur filiale « verte » comme EDF Renouvelables ou Engie Green. On peut aussi citer Akuo Energy, GreenYallow, Vol-V ou encore Boralex, qui proposent des solutions hydrauliques, solaires et éoliennes. TotalEnergies, acteur international, traditionnellement axé sur l'industrie pétrolière et gazière, s'engage de plus en plus dans les énergies renouvelables et l'électrification.

En Allemagne, E.ON, RWE et EnBW sont les principales compagnies énergétiques nationales. Elles font face à une concurrence accrue de la part d'entreprises internationales, comme TotalEnergies et Shell, et d'entreprises spécialisées dans le renouvelable. Innogy, filiale de RWE, est l'une des plus grandes entreprises d'énergie renouvelable en Allemagne, spécialisée dans l'éolien terrestre et offshore ainsi que dans le photovoltaïque.

Datanumia : Votre Partenaire pour une Gestion Efficace de l'Énergie

En conclusion, la comparaison du secteur de l'énergie en France et en Allemagne met en lumière des différences structurelles profondes, des dynamiques de marché distinctes et des politiques de régulation variées. Cependant, les deux pays partagent des enjeux communs liés à la transition énergétique, la réduction des émissions de CO2 et la sécurité énergétique.

Datanumia, en tant que partenaire clé dans le secteur de l'énergie, se positionne comme un acteur de premier plan pour aider les fournisseurs d'énergie à relever ces défis. Notre offre résidentielle, "Home," est la plateforme de suivi de consommation client la plus complète du marché. Elle permet aux fournisseurs d'énergie d'accompagner les clients particuliers dans la compréhension et la maîtrise de leur consommation d'énergie, tout en contribuant à la réduction de leur empreinte carbone.

Dernières actualités

VAIV

Décret tertiaire : l’arrêté valeurs abso...

Le 20 février 2024, l'arrêté valeurs absolues IV a été promulgué, marquant une étape supplémentaire dans la réglementation visant à réduire la consomm...
image de PV

Power Purchase Agreement (PPA) : décrypt...

Le développement des énergies renouvelables doit nous permettre d’atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre prévus dans le cadre de...
UK vs FR

France vs Royaume-Uni : focus sur les sp...

Le secteur de l'énergie est un enjeu stratégique pour tous les pays. Si les défis environnementaux, sociétaux et géopolitiques sont souvent communs, c...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux: